10km Forestier avant les 20km de Paris

10km Forestier avant les 20km de Paris

Bonjour à vous fidèles lectrices, fidèles lecteurs !!! Comme vous le savez, j’aime bien prendre du temps pour vous proposer mes récits de courses. Mieux vaut tard que jamais, je vous propose de revivre ma course des 10km Forestier avec mon pote Eddy. Quand nous avons su que nous allons participer au 20km de Paris avec la Team TomTom, Eddy m’a dit :

il faut intégrer à notre préparation un 10km et j’ai la course qu’il nous faut : les 10km Forestier !!!

Depuis deux saisons Eddy rêvait de prendre le départ du 10km Forestier. Septembre 2017 le rêve d’Eddy se réalisa 😉 Cette course a lieu à 20 kilomètres de DisneyLandParis dans la ville de Roissy en Brie en Seine et Marne.

Les 10km Forestier, bon pour le moral.

Le parcours est très roulant avec un plateau d’athlète assez relevé pour une course locale (600 participants) avec notamment la présence du recordman de l’épreuve (29’54) et vainqueur de l’édition 2016 des 20km de Paris : Mourad Amdouni, pour ne citer que lui. Je ne vais pas m’attarder sur le fait que nous sommes arrivé 2h30 avant le départ de la course (10h), car ceci n’est qu’un détail hein Eddy 😉

L’objectif fixé avec Eddy était de tenir le plus longtemps possible à une allure soutenue afin de nous rassurer (ou pas) pour la suite de la préparation des 20km de Paris.

10km Forestier

Avant la course

Le départ est donné, ça part très vite. Je perds Eddy de vue, mais nous nous retrouvons côte à côte comme par magie au km2. Nous nous mettons rapidement dans le rythme voulu (3’50 au kilo) mais nous ne sommes pas aussi à l’aise que nous le souhaitons. Un groupe de deux coureurs est juste devant nous. Eddy me fait signe (en mode discret hihihi) d’accrocher ce groupe qui semble être dans notre tempo.

Mission : tenir l’allure du groupe

Tout va bien, les jambes tournent et l’allure du groupe est dans le rythme voulu. Je reste concentré sur mes foulées, ma posture et comme dit Eddy : « il faut être beau même dans la souffrance ». Les kilomètres passent nous sommes en route vers le km7. Nous récupérons la deuxième féminine, qui s’accroche à nous pour se relancer dans la course. Eddy est bien, il est beau et facile, il sent que le groupe commence à ralentir et il décide de prendre les choses en mains. Il se positionne en tête du groupe, il nous lance : « les gars ce n’est pas le moment de lâcher ». Il relance, le groupe s’étale, je craque et je le vois s’envoler avec la féminine. Ils ont le même objectif, tenir une cadence élevée pour qu’elle conserve sa deuxième place au classement des féminines et Eddy pour qu’il bosse sa résistance à l’effort dans la difficulté.

En duo pour les deux derniers kilomètres

Suite à la relance d’Eddy je me retrouve avec un autre coureur, l’allure est moins rapide mais elle reste dans l’objectif en vue des 20km de Paris. Nous entamons les deux derniers kilomètres. Les cuisses sont dures, impossible de relancer. La fin de la course est difficile, je jette mes derniers efforts et je franchis la ligne en grimaçant avec un 38’12 au à la montre. Bingo RP. Je vois Eddy qui m’attend frais comme un gardon.

10km Forestier

10km Forestier

Eddy termine la course avec un beau 37’47 à la montre. Très satisfaisant pour la suite de la préparation des 20km de Paris mais aussi pour le capital confiance.

Comme lors des 4 heures de Montevrain, nous avons passé un super moment de sport entre pote.

1Okm Forestier

Après la course

10km Forestier un bon test pour le début de la saison

Une organisation au top, avec des vestiaires, des douches, du monde tout le long du parcours, des bénévoles souriants, un parcours roulant au milieu d’une belle fôret. Le 10km Forestier est un bon test pour préparer la saison ou pour l’introduire dans une préparation pour une course en octobre comme pour les 20km de Paris.

Crédit photos : 10km Forestier & LpS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *